Manifest

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna.

Internet progresse, la défiance freine

La révolution numérique n’a pas changé la donne sur l’essentiel : la confiance entre les êtres humains est la condition universelle d’une création de valeur partagée. Pour convaincre, mobiliser, construire une relation durable entre deux personnes, entre une marque et un client, entre un élu et un électeur, la confiance est une fondation indépassable.

Pourtant, alors que jamais nous n’avions connu une telle abondance de communication et d’information, la confiance s’est faite chaque jour plus rare. En ce nouvel âge de défiance, le doute s’est installé. La parole publique, qu’elle émane d’une entreprise ou d’une institution, est contestée ou pire, ignorée. C’est la conséquence de trop d’artifices sans sincérité, d’une prévention plus grande de l’opinion et disons-le, d’un manque d’intérêt pour des discours impersonnels et dénués de sens

La mission de notre agence est de servir la confiance, sa construction et son entretien entre toutes les parties. Confiance entre les consommateurs et les marques, entre les talents et leurs employeurs, entre les citoyens et les élus, entre les communautés et les individus eux-mêmes.

Nous pensons qu’en matière de communication, la qualité de l’influence acquise dépend de la confiance suscitée. Nous nous efforçons de suivre, dans notre vie d’agence, dans le conseil que nous prodiguons à nos clients, les principes suivants.

Sincérité

L’information diffusée doit être vérifiée et prouvée. Si l’objet de communication est un produit ou un service, il doit délivrer le bénéfice attendu, sans doute possible. Si c’est un argument il doit être corroboré et sourcé.

Pertinence

La communication se veut pertinente, ciblée et adaptée à ce qui intéresse à un instant donné. La communication est le premier des services, en aucun cas une interruption de la vie. Elle doit être utile à ceux qui la reçoivent, inspirante, récréative. Créative, elle est la première expression de l’utilité sociale de l’entreprise, de sa vision et de son « leadership ».

Dialogue

La communication ne s’interrompt jamais : une fois le dialogue ouvert, elle se poursuit en permanence. Répondre aux questions, informer et rester à l’écoute en toutes circonstances est la posture par défaut qui permet de surmonter les incompréhensions et désamorcer les conflits. Le dialogue permet d’évoluer et de se ré-inventer, au contact des publics clients notamment.

Respect

La communication n’est pas un exercice déconnectée de la société dans son ensemble. Nous sommes conscients que l’acte de communiquer, qui véhicule concepts, images et vision de la société, n’est pas neutre. Nous respectons les droits de la personne, les lois des pays où nous agissons, les cultures que nous rencontrons, tout en assumant certaines valeurs : liberté, responsabilité, démocratie, pluralité des opinions.

Humanisme

La technologie augmente nos capacités de communication comme jamais auparavant dans notre histoire. Mais c’est encore l’humain qui la rend tout simplement possible. La technologie, coqueluche de l’époque, n’est pas une fin en soi: tout commence avec l’individu et finit avec l’individu. Nous parlons aux émotions et à la raison de chacun. Nous sommes technophiles sans être techno-béats.